Catherine Berbessou & Federico Rodriguez Moreno

TU, EL CIELO Y TU Compagnie Catherine Berbessou, création 2017

Voilà, les réservations sont ouvertes déjà... "Tu, el cielo y tu" le 2 décembre à L'autre Scène du Grand Avignon☺️...

Publié par Tango Avignon Liliane Graf sur dimanche 3 septembre 2017

Nouveau site web de la Compagnie Catherine Berbessou

 

  • catherine-berbessou-2017-v2.jpg
  • cdc3d3_4b0b7b6dd85f40d4b38d3a01c0e99a60~mv2.jpg
  • cdc3d3_8bc22c12aaab4e61a09dd79dd64c6da5~mv2.png
  • Compagnie Catherine Berbessou - TU, EL CIELO Y TU - création 2017 ® Jerome Cassou
  • Compagnie Catherine Berbessou - TU, EL CIELO Y TU - création 2017 ® Jerome Cassou
  • Catherine Berbessou - Valser - Le Ballet du Capitol
 

WE DE STAGES À VILLENEUVE LES AVIGNON DEPUIS 2006

Merci mille fois de vos joyeux témoignages chaleureux !

"La magie a opéré encore une fois je dirais! encore beaucoup de belles découvertes en terme de personnes, de danseuses, de générosité.
J'ai adoré !!!
Merci à toutes ces personnes qui ont généré cette énergie, et merci à toi Liliane !!!" JL

"Juste un petit mot pour dire à quel point ce rendez-vous est exceptionnel. Par la bienveillance de tous les participants qui est une vertu rare dans le tango, par le soin et l'attention de l'ensemble de l'organisation, par l'alchimie qui entretient une "bio-diversité" du tango sur la piste, et enfin parce que c'est toujours un plaisir de voir Fede et Catherine danser !" Marc Tommasi

"Liliane, merci à toi, à Marc et un grand merci à Catherine et Federico, pour la très haute qualité de leur stage, comme d'habitude, c'était génial ! Super WE ! One more please !" Bises B.B.

"Hier, en replongeant dans mon quotidien, j'ai un peu douté que ce week-end, génial en tout point (du triangle), avait pu exister...
Mais aujourd'hui, les idées plus claires et plus reposée, je réalise que oui... ce week-end a bien été !! Et je te remercie de tout cœur pour ça ! Les stages avec Catherine et Fédé étaient au delà de l'excellence, et j'ai eu un partenaire de stage adorable ; les milongas, particulièrement celle du samedi, étaient un vrai petit paradis, tant par la programmation musicale de Marc, que par la qualité et la gentillesse des danseurs. Et l'organisation était top grâce à ton équipe et toi. En plus... tu avais pensé à tout : tu avais commandé le soleil (qui nous fait tant défaut depuis hier...) !!!
Bref... que demander de plus ?...
Je garderai encore un très bon souvenir de cette escapade Avignonnaise !
J'espère maintenant que tu vas nous rendre visite à Nice ? Peut-être à l'occasion du prochain stage avec Catherine et Fédé, en janvier ?
D'ici là, je t'embrasse bien fort" Natacha

La moindre des attentions... de remercier liliane, sabine et toute l'équipe bien sur. Des personnes sans qui, est il besoin de le rappeler, nous n'aurions pas eu ce bonheur d'apprendre, de danser, de nous rencontrer à nouveau. Je voudrais donc témoigner ici de toute ma reconnaissance et de ma gratitude à ces gens humbles et laborieux, qui m'ont permis à moi et à d'autres de passer un week end fabuleux. MERCI !! Jean Luc
 
C'était une super WE, je remercie à mon tour toutes celles et tous ceux qui l'ont élaboré, animé et partagé…On en veut encore... Patrice Barthes
 
It was another amazing weekend ! Lesya 

"Liliane c'était un très chouette weekend !
Encore une fois merci à toi et bravo pour l'organisation !
En attendant la prochaine date d'inscription..." Emma

"Merci de cet accueil extra en des lieux et présences chaleureux et réconfortants." Delphine

"Je voulais donc remercier toute ton équipe pour travail collectif qui nous a permis de passer ce beau weekend avec Catherine et Federico." JL

"Superbes soirées, magnifiques couples de danseurs! Le 2 mai, je suis revenue sans mes amis, toute seule. Je me suis permis d'inviter des danseurs qui ont tous accepté avec gentillesse. Mes chaussures "Madame Pivot" me vont parfaitement... Que dire de plus? Que plus je descends sur Les Angles plus je me régale! Cela vaut vraiment le déplacement. Merci pour cette organisation, Liliane. Bon repos... Jusqu'à la prochaine fois! Je surveille l'ouverture des inscriptions." Francine

"Quel super stage, bravo à l'organisation aussi et vivement le prochain stage." Hadjida et Gilles

"Oui, vraiment encore 4 jours formidables. Merci à Catherine et Fede et à toute l'équipe. A bientôt" Florence

"Un bonheur et plaisir encore une fois recommencés. Une telle générosité à suivre dans tous les moments de la vie.
Bravo à Liliane et à toute son équipe !! J'attends avec impatience le stage du 1 au 4 mai 2014." Willy 

"...folle nuit vraiment à l'îlot tango, merci Liliane et l'équipe, Marc a mis le feu, on a dansé comme des fous, super démo de Catherine et Fede, du bonheur plein les pieds !" Elisabeth

Très heureuse que le "Bonheur" de travailler le tango et de le Danser soit de nouveau au rendez-vous.
• BRAVO à Catherine et Federico
• BRAVO d'être la Source de cette belle "émulsion" collective
• BRAVO à tous ceux qui te soutiennent dans cette démarche

"Très content, liliane! à la fois pour la qualité du stage bien sûr, pour celle des milongas avec ambiance conviviale, bon niveau de danse, de super partenaires... Tout ça grace à une organisation parfaite et l'accueil chaleureux de ton équipe bien sympa! Au niveau musique en milonga, c'était de grande qualité avec Marc et Benoît, bien sûr, juste j'aurais apprécié quelques tandas alternatives ..." Jordi

"Retour d'Avignon. Tous mes plus sincères remerciements à Liliane sans qui rien ne se serait passé, et bien sur toute son équipe, Sabine et tous les autres. Merci aussi à Marc et Benoît. Merci à toutes les merveilleuses danseuses que j'ai eues le plaisir de connaître et aussi de tenir dans les bras. Merci à toutes et à tous. Un énorme MERCI à Catherine et Federico des professionnels de très haute qualité pédagogique sachant rester dans la plus grande simplicité. À très bientôt!" Jean Luc

"Merci beaucoup pour ce stage ! Le stage a été une bouffée d'air frais ! Ils ont été supers et leur énergie est toujours aussi belle."

"... il n'y a pas de vidéos de Fede il n'y tient pas. Et comme c'est un extraordinaire pédagogue, on ne peut que lui rendre un tout petit peu de ce qu'il nous donne. Par contre si tu regardes bien certaines sont gravées dans le corps (le coeur pour moi) des danseurs..." Jean François

"Quelle belle aventure mes amis ces 4 jours en votre compagnie, j'ai tant adoré votre chaleur et vos sourires, votre intérête pour mes créations et ces Milonags pleins de bons danseurs avec des DJs whaouuu, dans ce lieu magique, à vos côtés, au côté de Federico et Catherine que nous adorons tous. Mille merci à Liliane pour tout cela et plus.... Abrazo a todos" Ingrid

   "Nous avons été très heureux de faire ce stage. Nous avons la tête pleine de bons souvenirs. L'impression d'avoir fait des progrès... et le moral au beau fixe, conscients aussi d'avoir profité d'un beau temps assez exceptionnel ! puisque nous avions prévu de continuer à visiter cette belle région. L'accueil était vraiment super. Nous avons chaque fois l'impression de découvrir et d'apprécier encore plus, Fede et Catherine. Nous attendons avec impatience, les infos pour un stage suivant." 

"Un méga merci à toute la super équipe de L'îlot tango pour l'organisation de la semaine, et un autre à Catherine & Federico pour un stage mémorable. On s'est eclatés, chouettes Milongas comme d'habitude, réception super." Dam

"Merci à tous pour votre accueil et cette belle organisation chaleureuse et sympatique autour d'un excellent stage avec Catherine et Fede." 

Catherine Berbessou
commence son parcours professionnel par la danse contemporaine avec Françoise et Dominique Dupuy en 1982. Elle rejoint la compagnie Claude Brumachon puis celle de Régis Obadia. Elle fonde en 1990 la compagnie Quat'zarts. Elle rencontre et s'enflamme pour le tango argentin qu'elle pratique à Buenos Aires avec de grands maîtres, Pupi Castello, Graziella Gonzalez, Gustavo Naveirra. Avec sa compagnie elle crée A fuego lente en 1996, Valser en 1998, Fleurs de Cactus en 2000. Ses chorégraphies seront programmées dans les plus grands festivals en France et en Europe notamment à la Biennale de Lyon, le Festival In d'Avignon entre autre. 
Federico Rodriguez Moreno 
est argentin : il est professeur d'éducation physique à Buenos Aires, 1990 il poursuit ses études en psychomotricité à l'université de Buenos Aires. Il côtoie les plus grands maîtres du tango argentin. Depuis 1991 il enseigne le tango.

Ces deux pédagogues hors pairs enseignent depuis de nombreuses années et vont nous faire découvrir les fondements et la profondeur de cette discipline. Ils sont précis, généreux et plein d’enthousiasme. Ils interviennent ensemble tout au long du stage.

Les hommes et les femmes ont tous deux un travail technique, dans des rôles différents et complémentaires. Pour les hommes l’apprentissage du guidage pour amener la femme dans l’improvisation exige des connaissances strictes de la structure du Tango. Pour les femmes le travail d’écoute est permanent : prendre son temps en gardant le rythme. Mais aussi avoir suffisamment de pratique technique pour savoir faire ce qui est demandé sans jamais l’anticiper. Ajuster la posture, celle qui saura donner une réponse au partenaire, et du corps à cette danse de couple. Quand la femme maintient la structure du Tango et prend la mesure de son rôle, les hommes peuvent improviser autour de cela.

L’improvisation est une donnée essentielle du tango qui s’articule sur un acquis technique mais surtout sur une qualité d’être. Les professeurs seront là pour amener chacun à être créatif de sa danse. L’enseignement de Catherine Berbessou et Federico Rodriguez Moreno s’appuie sur la qualité d’écoute de l’autre et de la musique.

Cette danse porte en elle son histoire. Il s’agit du manque, de la rivalité, de la force, de l’enracinement et surtout de la relation à l’autre.

La nécessité d’être juste et précis fera de ce temps de stage un véritable espace de recherche. L’engagement et la capacité à prendre des risques sont des éléments essentiels de la créativité. 'Zéfirothéatre'

La Compagnie Quat’zarts
 ou l’art du pas de deux - Dialogue entre Catherine Berbessou et Federico Rodriguez Moreno sur la richesse fascinante du tango argentin, qu’ils dansent et enseignent ensemble.

Frédérique Planet

Catherine Berbessou a travaillé chez Françoise et Dominique Dupuy. Interprète dans la compagnie de Claude Brumachon, puis celle de Joëlle Bouvier et Régis Obadia, elle crée sa propre compagnie en 1990. Sa rencontre avec Federico Rodriguez Moreno – qui a fait des études de psychomotricité en Argentine, avant d'enseigner le Tango en France et de rejoindre la compagnie Quat’zarts – lui ouvre des nouvelles voies pour s’approprier le tango argentin. Dans sa dernière création scénique, A fuego lento, Catherine Berbessou prend le risque de marier danse contemporaine et tango, joue avec l’inversion des rôles entre l’homme et la femme.

CB — Le tango argentin, nous l'avons tous dans un petit coin de la tête. Peut-être était-ce plus une musique au début pour moi ? Je l'ai découvert lors d'un bal, par hasard, en 1992 et j'ai eu envie de l'apprendre, d'évoluer dans cet univers. J'ai découvert aussi des danseurs, une musique. J'ai pris des cours, que donnaient d'ailleurs Federico. De fil en aiguille, nous avons travaillé ensemble. L'idée du spectacle A fuego lento s'est faite jour plus tard, lorsque nous avons commencé à faire des démonstrations en province, à Buenos Aires, dans des bals d'association. Envie pour moi de faire partager cet univers, que je lie à la danse contemporaine, pousser une réflexion sur la solitude, le couple, le désir, la violence, la complicité, le mal-être qui nous pousse vers un retour à la danse à deux. Beaucoup de gens tombent amoureux de cette danse, d'abord en la voyant. À partir du moment où ils mettent les chaussures et se balancent dans la danse, la sensation est à ce moment-là très forte. C'est une danse très vivante, qui s'appuie sur des relations humaines fortes, où son humeur compte infiniment et le climat de la salle également. Le tango argentin est une danse d'improvisation: l'homme guide et la femme écoute...

FRM — Il y a différents niveaux d'improvisation dans le tango. L'improvisation que l'on peut faire à partir des figures de base, une improvisation ou une interprétation qui se fait plutôt à partir de la musique, une improvisation-imagination qui fait surgir des choses dont on n'était pas conscient. Pour moi, l'improvisation c'est aussi à chaque fois que l'on danse avec quelqu'un un dialogue, un état d'âme du moment. Le tango n'est pas théâtral. Les gens dansent avec eux-mêmes, avec ce qu'ils sont et avec leur personnalité. Ils n'ont pas besoin de jouer un rôle. Le tango, ce n'est pas une forme. C'est surtout une relation de séduction.

CB — L'enseignement nous permet de rencontrer beaucoup de monde. Les gens dansent parce qu'ils en ont envie, mais ils sont aussi attirés par l'aspect de sociabilisation : la danse de couple, l'univers de bal. On n'apprend pas la danse, uniquement dans un studio de danse mais on peut l'exprimer dans un lieu ouvert. Tout d'un coup, il y a un échange. C'est gratiné de communication avec des codes et des regards. Cela répond à une attente de notre époque et je pense aussi que ce n'est pas un phénomène de mode.

FRM — Un bal à Buenos Aires est très différent d'un bal en Italie, en Angleterre ou en France. Finalement le tango, c'est une relation homme-femme par rapport à une culture, à une situation sociale. La danse évolue naturellement.

CB — Le tango argentin peut tenir à un fil. Il peut parfois tomber très vite dans la vulgarisation, dans un aspect tape-à-l'œil, mais être aussi d'une telle justesse et finesse. Cette danse a une grande pureté, une grande sensualité. Il est nécessaire d'être très exigeant quand on commence à danser le tango. C'est un travail très technique, les gens s'embarquent dans une histoire à laquelle ils ne s'attendaient pas. A Buenos Aires, on se rend compte que les gens ont appris toute leur vie.

FRM — Nous aimons beaucoup aller au bal, danser avec d'autres. Le bal, c'est un peu une cérémonie. Les gens s'habillent, se font beau. Ils veulent séduire. Il y a toute une préparation car ils vont partager une soi- rée, rencontrer quelqu'un.

CB — Ils y vont pour le plaisir de la danse, vivre des instants très forts, être portés par la musique. Le bal a une couleur et une grande chaleur.